Compte-rendu intégral de la réunion du Grand débat organisée par Emilie Bonnivard

Le lundi 4 mars, Emilie Bonnivard, députée de la Savoie et conseillère régionale, a organisé une réunion dans le cadre du Grand débat national à Chamoux-sur-Gelon afin de permettre à nos concitoyens d’exprimer leurs remarques et propositions.

Des ateliers organisés sous forme de tables-rondes ont permis de réfléchir sur les quatre grands thèmes proposés à la réflexion par le Gouvernement. Les débats n’étaient cependant pas limités à ces thèmes, qui constituaient avant tout des points de départ afin d’engager les discussions dans le cadre du débat. Chaque participant a pu évoquer les  problématiques et propositions qui lui semblaient nécessaire d’exposer.

Puis un porte parole a restitué les échanges tenus lors de ces ateliers à l’ensemble des participants, qui ont ainsi pu enrichir les propositions émises en faisant part de leurs constats et recommandations.

Les discussions tenues à l’occasion de cette réunion ont été retranscrites et transmises à la Mission chargée du Grand débat, elles peuvent être consultées dans leur intégralité en cliquant sur le lien suivant : Compte-rendu Grand débat

Emilie Bonnivard interroge la secrétaire d’Etat à la Transition écologique sur le renouvellement des concessions hydroélectriques

Emilie Bonnivard, députée de la Savoie, a interrogé la secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson le 6 mars, lors d’un débat sur l’avenir du secteur hydroélectrique à l’Assemblée nationale.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette intervention en vidéo en cliquant ici.

Elle a rappelé l’importance de la production d’hydroélectricité dans les territoires de montagne, tout en saluant le savoir-faire des salariés de l’opérateur historique, EDF, qui ont permis et permettent aux ouvrages hydrauliques de fonctionner en toute sécurité avec un haut niveau de technicité.

La députée a souhaité attirer l’attention du Gouvernement sur les risques de fragilisation de notre patrimoine et de nos compétences en matière hydroélectrique, en cas d’ouverture à la concurrence internationale, sans garantie de la prise en compte réelle du multiusage de l’eau (eau potable, enjeux agricoles et piscicoles, étiages, etc.).

Alors que certains pays étrangers ont choisi, pour leur part, de restreindre la possibilité d’exploitation de ces ouvrages par des entreprises étrangères, il est impératif que nous soutenions davantage nos entreprises nationales telles qu’EDF et la CNR.

Emilie Bonnivard souhaite que la France puisse proposer rapidement une alternative plus protectrice de nos savoir-faire et compétences à la Commission européenne. L’eau (et son exploitation) n’est pas un bien comme les autres. Selon la députée elle doit être gérée dans le cadre de l’intérêt général, avec une pleine maîtrise nationale.

La secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique, assure que le Gouvernement est pleinement concentré sur l’hydroélectricité. La programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit d’augmenter la production d’énergie hydroélectrique. Elle conclue en indiquant que la Commission européenne a mis la France en demeure d’ouvrir ses concessions à plusieurs reprises, que certains points de négociations sont en cours.

53524795_10156300641872549_9172883437864878080_n

Emilie Bonnivard participe à la Commission sur le projet de loi Santé

Le 6 mars, Emilie Bonnivard, Députée de la Savoie, était présente à l’Assemblée nationale, en Commission, afin d’assister à la présentation du texte du projet de loi Santé par la Ministre de la Santé et par le Ministre de l’enseignement supérieur, en compagnie de son collègue Pierre Cordier, député des Ardennes.

Après s’être entretenue avec les professionnels du secteur de la santé en territoire savoyard, elle a choisit de déposer plusieurs amendements afin de modifier et compléter le projet de loi.

Grand Débat à Chamoux-sur-Gelon: Emilie Bonnivard au contact des Savoyards

Le lundi 4 mars, Emilie BONNIVARD, députée et conseillère régionale, a organisé une réunion publique dans le cadre du Grand Débat, à Chamoux-sur-Gelon en Savoie, accueillie par monsieur le Maire, René Aguettaz.

Bernard RATEL, président des Ateliers de Maurienne, a animé cette rencontre pour laquelle une cinquantaine de personnes ont répondu présentes.

Après des échanges organisés en ateliers pour permettre à chacun de s’exprimer, de nombreuses propositions ont été faites. Parmi celles-ci figurent : une demande de plus de justice fiscale ; un renforcement de la lutte contre la fraude fiscale ; une suppression de la hausse de la CSG sur les retraités ainsi qu’une indexation des pensions de retraite sur l’inflation ; une meilleure explication et connaissance des dépenses de l’Etat ; une demande de plus de proximité et d’humanité entre l’Administration et les administrés en zone rurale où l’on ressent un abandon progressif des services publics (fermeture de gares, les robots remplacent les hommes et les femmes -machines à billets-, difficulté d’obtenir des réponses, etc.), etc.

Un certain nombre de points ont fait débat tels que :

– Les solutions pour augmenter le pouvoir d’achat (baisse des taxes et des charges sociales, hausse des salaires ?) par rapport à un coût de la vie qui a fortement augmenté sans que les salaires et les pensions ne suivent,
– Les moyens à employer afin de diminuer les dépenses publiques ;
– Le développement des transports en commun et des énergies propres, de même que l’amélioration de l’efficacité énergétique dans l’habitat (remplacement d’anciens poêles à bois polluants, par des nouveaux plus performants)
– Agriculture locale et de qualité sans constamment critiquer les agriculteurs et leur « apprendre » leur métier ;
– Mise en place du vote obligatoire ;
– Conséquences de la réduction du nombre de parlementaires ;
– Renforcement de la responsabilisation des individus et du sentiment d’appartenance à la société (renforcement de l’instruction civique à l’école et d’un service civique obligatoire, etc).
– etc.

Les richesse des débats au cours de cette soirée démontre que nos concitoyens expriment le besoin de mieux comprendre comment fonctionne notre pays et ont toujours plus soif de débat avec leurs élus.

Un compte-rendu exhaustif de cette réunion a été réalisé et sera transmis à la Mission chargée du Grand Débat. Il sera transmis aux participants et bientôt mis en ligne sur ce site internet.

Grand Débat : réunion le 4 mars à 18h à Chamoux-sur-Gelon

Emilie Bonnivard, Députée et Conseillère régionale, organise une réunion afin de permettre à nos concitoyens de faire connaître leurs attentes, leurs propositions et leurs questionnements auprès du Gouvernement.

Les contributions seront retranscrites et communiquées selon la procédure prévue dans le cadre du Grand Débat.

Un modérateur animera cette réunion, qui aura lieu le lundi 4 mars à 18h, dans la salle Prérard de Chamoux-sur-Gelon.