A Bruxelles pour défendre le pastoralisme

Bruxelles - Loup.JPG

Une journée importante hier à Bruxelles grâce à Michel Dantin et José Bové, députés européens : les députés et élus nationaux, de différents pays, reçus et écoutés par le Commissaire à l’environnement au sujet du caractère désormais dépassé du cadre européen qui protège de manière stricte les loups, et menace la survie même du pastoralisme, pratique agricole ancestrale, garantie de biodiversité, de vie et d’activité dans nos zones rurales et de montagne.

Toutes les régions européennes pastorales touchées sont unanimes : la situation n’est plus tenables, ni en Espagne, ni en Allemagne, ni en Autriche, ni en Italie, ni en France.

Personne n’a parlé d’éradication évidemment, mais de changement nécessaire d’approche, car avec 12 000 bêtes tuées en France, en 2017, chiffre qui n’a cessé d’augmenter de manière exponentielle ces 10 dernières années, proportionnellement à la détresse des éleveurs, on ne peut plus continuer ainsi, à moins que l’on accepte à moyen et long termes, la disparition de l’élevage et du pastoralisme en montagne.

L’Europe, si elle veut renouer avec ses concitoyens, doit les entendre et être plus attentive à leurs difficultés réelles, les reconnaître et les protéger dans leurs activités économiques, sociales et sociétales.

Un grand merci à Michel Dantin et à son équipe pour l’organisation de cette journée de travail.

Je souhaite vivement que la Commission infléchisse sa position et s’inscrive dans une approche plus ouverte, plus raisonnable et mois dogmatique de la gestion des loups.

Projet de Loi contre les violences sexuelles et sexistes

Projet de Loi contre les violences sexuelles et sexistes : j’ai effectué un rappel au règlement envers la Ministre qui, chaque fois qu’elle est contredite sur un point, et notamment celui de l’âge du consentement sexuel, invoque la misogynie.

Être une femme ou un homme politique, c’est assumer sa fonction, et non s’enfermer dans son genre, chaque fois que l’on est contredit.

Ce n’est pas servir la cause des femmes que de se cacher derrière cela alors que l’on est au cœur du débat ! Ce n’est pas sérieux et pas digne de la cause défendue.

Nous avons, en tant que femmes et hommes, doués de raison, la force morale et l’intelligence pour comprendre la contradiction et la réfuter ou l’accepter… ou pas.

Mais si vous ne l’avez pas, pitié, n’invoquez pas la misogynie à tort et à travers.

Si nous ne voulons pas être réifiées (c’est-à-dire considérées comme des objets), ne nous réifions pas nous-même en nous enfermant dans notre genre chaque fois que nous sommes en difficulté.

Et en tant que femme, je sais ce que nous pouvons subir des violences diverses et variées.

Mais soyons exigeantes dans nos revendications et ne tombons pas dans la caricature.

Mobilisation contre la fermeture de bâtiments des gares en Maurienne

SNCF Maurienne.jpg

Ce matin avait lieu en Maurienne, une manifestation des élus et usagers du train, contre la fermeture des bâtiments des gares de Saint-Michel-de-Maurienne et de Saint-Avre, et contre la réduction de l’amplitude d’ouverture des deux dernières gares ouvertes au public de la vallée, Saint-Jean-de-Maurienne et Modane.

J’y étais représentée par Frédéric Bret, mon suppléant, Maire de La Ravoire et Conseiller départemental, Président de la Commission transport du Département.

Un déplacement important à Bruxelles, organisé par Michel Dantin pour que les députés rencontrent la Commissaire européenne au sujet de la prédation des loup, et fassent bouger les lignes sur ce sujet, ne m’a pas permis d’être physiquement avec les élus et usagers de la vallée.

Je suis totalement solidaire de cette action, qui je l’espère pèsera en vue de la réunion de travail qui sera organisée avec la SNCF, la Région et les élus prochainement, à ma demande.

Félicitations à Geoffrey Araldi

Geoffrey Garaldi.JPG

Les Savoyards ont du talent : soirée à Fourneaux en l’honneur de Geoffrey Araldi, meilleur apprenti boucher de France, grâce à ses qualités, son travail et la passion de ce merveilleux métier.

Un grand bravo à lui et à toute l’équipe de la Boucherie Rittaud, car c’est une victoire collective, avec une mention particulière pour Lionel Rittaud, son maître d’apprentissage et à toute l’équipe de formation du CFA Le Fontanil.

Une belle soirée co-organisée par les maires de Fourneaux et d’Aussois, François Chemin et Alain Marnezy (où travaille et vit respectivement Geoffrey), avec la participation d’Aline Chiapusso pour la mairie de Modane.

Bravo à toute l’équipe de la Boucherie Rittaud qui exerce et transmet avec passion et engagement ce métier exigeant mais essentiel pour le bien-être, l’équilibre et la santé de nos concitoyens.

Manger de bons produits, bien travaillés, dont l’origine est maîtrisée, c’est grâce à ces artisans bouchers que nous pouvons encore y parvenir.

Soutenons-les, ils en ont besoin !

Commémorations du 8 mai

8 mai 2018.JPG

Ce jour, je participais aux commémorations de la Victoire du 8 mai 1945 à Saint-Martin-sur-La Chambre, Saint-Léger, Aiguebelle et Randens.

Alors que les soldats étaient dans le maquis, pour reconquérir au prix de leur vie, la liberté, la paix et la dignité de l’Homme face l’abomination nazie, le poème « Liberté » de Paul Eluard, écrit pour eux, leur était envoyé par avion.

Il devait donner courage et espoir à ces hommes, une bonne raison de combattre, quelque chose à aimer et à défendre au-delà de leur propre vie : la liberté.

Ces moments de commémoration nous permettent de dire toute notre gratitude et notre admiration à toutes celles et ceux qui sont morts, pour que nous puissions vivre en paix et en liberté.

Bravo à tous les jeunes et à leurs professeurs pour leur mobilisation et leur implication dans ces cérémonies.