Concours national de la Résistance et de la Déportation

Cérémonie Résistance et DéportationRemise des prix aux jeunes lauréats savoyards, collégiens et lycéens.
La Région est partenaire de ce Concours, organisé avec l’Education nationale, avec les associations de représentants de résistants et de déportés.

Je remettais un prix au nom du Président de Région.
Grande fierté de voir cette jeunesse si nombreuse à s’investir pour connaître ces sombres pages de notre histoire, gage d’espoir pour l’avenir.
Le thème de cette année était « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi ».
Travailler sur ce qu’a été la barbarie nazie, celle qui a nié l’humanité de chacune des millions de victimes innocentes, mais également qui a construit un système totalitaire annihilant la part d’humanité chez les commanditaires et exécutants eux-mêmes, est essentiel.
Les ressorts fanatiques qui conduisent à la négation de l’Autre restent actuelles, dans la violence que nous vivons aujourd’hui. Voilà pourquoi apprendre est vital, pour résister à ces mécanismes.
Par ce concours, c’est bien la réflexion, le jugement qui se forge chez nos jeunes, c’est aussi la consolidation de leur conscience morale, citoyenne et profondément humaine.
Or, l’autonomie de jugement, apprendre à réfléchir par soi-même, en s’appuyant sur l’histoire, constitue la meilleure arme pour lutter contre toute racine de violence.
Cette cérémonie a été très poignante mais aussi pleine d’espoir de voir cette si belle jeunesse, apprendre à devenir éclairée, libre et outillée pour ne jamais tomber dans toute forme de fanatisme ni dans la de haine de l’autre.
Bravo au Colonel Desroches, Président du Comité d’entente de la Résistance et de la Déportation, ancien Résistant, de transmettre avec tant de vérité et de grandeur, à nos jeunes, les valeurs de la Résistance et l’amour de la France, de nos valeurs, sans haine des autres. Bravo aux enseignants pour leur engagement auprès des élèves.