Hommage à Jean Blanc et Robert Sandraz

Bonneval.PNG

Le soleil revenu, c’est un début d’année éprouvant pour notre département : la disparition de deux hommes ayant beaucoup donné à la montagne, aux autres et à leur territoire, chacun à leur manière, à chaque extrémité de la circonscription que j’ai l’honneur de représenter :
Jean Blanc à Bonneval, à qui nous disions « Arvi » ce matin et Robert Sandraz, pompier volontaire et figure de Presle et du canton de la Rochette, dans le cadre de catastrophes naturelles multiples.

Vent, neige, pluie ayant entraîné avalanches, toits et matériels endommagées et coulées de boues, sans parler des dégâts sur les routes dus au gel et dégel successifs.

Pendant toute la période budgétaire, j’ai fait valoir à l’Assemblée, nos particularités de territoires de montagne, nos contraintes et dépenses plus importantes par rapport à d’autres territoires, sans que j’aie le sentiment que cette spécificité « montagne » soit reconnue, comprise et prise en compte.

J’espère que cela le sera et je saisis le Gouvernement à cette fin, au regard de ce que nous avons vécu.

Je redis toute ma gratitude aux services des routes du Département, aux services de l’Etat, aux gendarmes, services de police et pompiers du Département, aux élus aussi, qui ont été à la hauteur, sur le pont, de jour comme de nuit, un peu partout dans le Département.