Projet de Loi contre les violences sexuelles et sexistes

Projet de Loi contre les violences sexuelles et sexistes : j’ai effectué un rappel au règlement envers la Ministre qui, chaque fois qu’elle est contredite sur un point, et notamment celui de l’âge du consentement sexuel, invoque la misogynie.

Être une femme ou un homme politique, c’est assumer sa fonction, et non s’enfermer dans son genre, chaque fois que l’on est contredit.

Ce n’est pas servir la cause des femmes que de se cacher derrière cela alors que l’on est au cœur du débat ! Ce n’est pas sérieux et pas digne de la cause défendue.

Nous avons, en tant que femmes et hommes, doués de raison, la force morale et l’intelligence pour comprendre la contradiction et la réfuter ou l’accepter… ou pas.

Mais si vous ne l’avez pas, pitié, n’invoquez pas la misogynie à tort et à travers.

Si nous ne voulons pas être réifiées (c’est-à-dire considérées comme des objets), ne nous réifions pas nous-même en nous enfermant dans notre genre chaque fois que nous sommes en difficulté.

Et en tant que femme, je sais ce que nous pouvons subir des violences diverses et variées.

Mais soyons exigeantes dans nos revendications et ne tombons pas dans la caricature.