Débats autour de la réforme constitutionnelle

Réforme constitutionnelle.JPG

Dans l’hémicycle : comment expliquer une plus grande représentativité du peuple et plus de démocratie, avec une diminution d’un tiers du nombre de députés ? Un lien qui sera désormais impossible entre les citoyens et leur député (il me semblait que c’était le contraire que l’on attendait, plus de proximité, plus de lien, etc). Des députés déconnectés du terrain… Des territoires ruraux qui seront encore moins représentés.

On n’explique pas… on veut un Parlement godillot, sans plus aucun équilibre des pouvoirs, un Parlement totalement « à la botte », un affaiblissement jamais vu du pouvoir législatif par rapport à l’exécutif.

Ce qui donne du sens à mon mandat et la force de ma conviction, dans les arguments que je défends, ce sont les habitants du territoire et les problèmes concrets qu’ils rencontrent qui me les dictent.

Aucun argument valable présenté par la Ministre.

On est en train d’abîmer et de fragiliser durablement notre démocratie.

Cela me fait vraiment mal pour l’avenir de notre pays, pour nos Institutions, pour l’équilibre fragile de notre Constitution. Dans quelques années, nous nous retournerons sur ce moment avec un grand regret et une véritable amertume.

Ah oui, et puis les contraintes que l’on applique aux Députés, surtout on ne les applique pas aux membres du Gouvernement.