Questions d’actualité sur l’affaire Benalla

AN.JPG

Lors des questions d’actualité, nous mesurons l’immense malaise qui traverse le Gouvernement sur l’affaire Benalla.

Pour celles et ceux qui s’interrogent sur le rôle de l’Assemblée : représenter les Français, librement, sans mandat impératif, et veiller au bon fonctionnement de nos Institutions face notamment à un exécutif déjà extrêmement puissant…

C’est le Groupe Les Républicains qui a insisté jusqu’à obtenir une Commission d’enquête publique, car nous ne pouvons accepter en démocratie une telle dérive de l’exécutif qui couvre des actes illégaux et graves, d’atteinte aux personnes, par des personnes sans aucun mandat relatif au maintien de l’ordre public, situées au plus haut sommet de l’Etat. Ce qui me choque le plus c’est que ces actes aient été couverts par tous : Ministre de l’Intérieur et Président de la République, puisqu’il est avéré que tous deux étaient au courant dès le 2 mai.

Des dérives humaines arrivent, et cela nous le savons. Mais ce n’est pas cela le plus grave, le plus grave c’est qu’au plus haut sommet de l’Etat, ces actes illégaux ont été couverts, n’ont pas été dénoncés, et tout a continué comme avant…

La réforme constitutionnelle va affaiblir notre Parlement : est-ce ce que nous voulons ?

Le Parlement est, en dernière instance, le garde-fou face aux excès et dérives de tout pouvoir exécutif. Nous en avons fait ces derniers jours la démonstration. Ayons tous cela en tête quand nous jugeons un peu vite l’utilité des parlementaires.