Retour sur l’impôt à la source

Il y’a plus d’un an, j’intervenais déjà auprès du Ministre Darmanin, au nom des Républicains, pour dire notre opposition au prélèvement à la source de l’impôt.

La raison la plus essentielle pour moi est que cette mesure prive les Français d’une liberté de disposer de leurs revenus, grève la fiche de paye, ouvre potentiellement une connaissance à l’employeur des revenus du ménage qui ne me paraît pas pertinente pour les relations dans l’entreprise, et démet nos concitoyens d’une responsabilité dans la manière de s’acquitter de leur l’impôt.

Si le prélèvement sera immédiat sur la fiche de paye (rentrées fiscales immédiates pour l’Etat), les crédits d’impôts auront toujours, eux, un an de retard.

Complexité et lourdeur supplémentaires pour les entreprises, tentation de fusionner l’impôt et la CSG, etc.

Notre système d’impôt qui n’est pas le même que dans d’autres pays (il est familial), rend très complexe et source de nombreuses erreurs potentielles la mise en œuvre du prélèvement à la source, davantage adapté à des systèmes d’imposition individualisés.