Le Ministre de la Transition écologique et solidaire interpelé sur l’implantation de Météo-France dans les départements savoyards

En février dernier, j’avais sollicité le Ministre de la Transition écologique et solidaire, sur la fermeture éventuelle des stations météo de Bourg-Saint-Maurice et Chamonix.

En effet, après la fermeture de la station météo de Chambéry-Voglans en 2016, j’ai souhaité attirer l’attention du Ministre sur le caractère vital pour toutes les activités de ski et de randonnée dans les massifs savoyards et haut-savoyards de maintenir un service météorologique de proximité développant une expertise de pointe en matière de prévision en zone de montagne.

Une prévision météorologique de terrain est déterminante pour prévenir la survenance d’événements climatiques tels que ceux que nous avons connus en 2018 (avalanches, tempête Eleanor, coulées de boue) et pouvant affecter la sécurité de nos populations, qu’elles soient permanentes ou touristiques, et l’intervention des secours en montagne.

Les Savoie représentent 1,2 million d’habitants et 1,6 million de lits touristiques ; le savoir-faire des agents Météo-France sur le terrain, en montagne, est donc plus que nécessaire, la qualité de la prévision météo conditionnant la sécurité du territoire et la protection effective des populations.

Les prévisions sur les Alpes du Nord seront assurées, à distance, par le site de Grenoble et je regrette que le Ministre n’ait pas souhaité maintenir les services Météo-France de Bourg-Saint-Maurice et de Chamonix.