Point sur le Plan régional de préservation du pastoralisme face à la prédation

Point Région.jpg

Au Conseil régional en Commission tourisme, puis point avec les services sur le Plan de préservation du pastoralisme face à la prédation, que j’avais mis en place lorsque j’étais vice-présidente en charge de l’agriculture à la Région.

Près de 300 000 euros depuis deux ans engagés. Le premier bilan de ce Plan est plutôt positif même si l’on ne peut se satisfaire collectivement de la situation après un été encore extrêmement éprouvant pour les éleveurs et leurs troupeaux.

Beaucoup reste à faire, avec détermination et obstination, pour le quotidien des éleveurs et le préservation du pastoralisme.

Je continue à être très attentive au déroulé de ce Plan comme Conseillère régionale, ce qui est tout à fait cohérent avec mon mandat au sein du Groupe national loup pour l’Assemblée nationale.