Ma question au Premier Ministre sur la suspension de la hausse des taxes sur les carburants

Lors des Questions d’actualité, j’ai interrogé le Premier Ministre sur la suspension de la hausse prévue des taxes sur les carburants au 1er janvier 2019.

De 6,5 centimes d’euros par litre de diesel et de 3 centimes d’euros par litre d’essence, cette hausse grèvera encore davantage le pouvoir d’achat des classes moyennes et des personnes les plus modestes.

Cette hausse s’ajoute à celle de la CSG, à la désindexation des pensions par rapport à l’inflation.

Parallèlement la hausse des salaires promise avec la suppression d’un certain nombre de cotisations, est très faible pour les bas salaires.

« Vous ne ferez pas d’écologie durable et positive sans [les Français], en les étouffant fiscalement. Vous vous trompez de chemin ».

C’est par ces mots que j’ai souhaité interroger sur la volonté, au préalable, du Gouvernement, de suspendre la hausse de ces taxes au 1er janvier, afin de pouvoir à nouveau travailler le projet de transition écologique.

Avec le Groupe Les Républicains, nous préconisons une autre méthode : la diminution de l’excès de dépense publique pour avoir les moyens de financer cette transition, sans impacter aussi durement le pouvoir d’achat des Français.

Le Ministre de l’Ecologie n’a pas répondu à la question, ni le Premier Ministre. Ils ont réaffirmé quelques grands principes relatifs à l’énergie et au changement de véhicules.