Un point sur le gel des pensions

Encore une fois, ce n’est pas avec des mesures de rabot, souvent aveugles et parfois injustes, que nous redonnerons à notre pays l’équilibre budgétaire qu’il mérite, si nous ne voulons pas faire peser sur nos enfants une dette qui est parmi les plus élevées d’Europe.

En gelant quasiment les pensions de retraite et allocations familiales (+0,3%) alors que l’augmentation des prix prévue est à +1,7%, le Gouvernement grève le pouvoir d’achat des retraités et des familles à hauteur de 1,8 milliards d’euros.

Le Conseil constitutionnel, saisi notamment par Les Républicains, a censuré le caractère « automatique » de ce quasi-gel pour 2020.

Si la mesure s’appliquera bien en 2019, lors du prochain budget, nous aurons à remettre le sujet sur la table pour le budget 2020.

À suivre…