Emilie Bonnivard réagit suite à la mort de Samuel Paty

« Notre pays traverse une crise majeure, je n’ai pas de mots. Je suis comme toutes et tous, sidérée par l’attentat qui a mis fin à la vie d’un homme d’une manière atroce, l’arrachant à ses proches, alors qu’il résistait contre l’obscurantisme en faisant son travail d’enseignant.
Une partie de notre société se désagrège. Pas de place pour la violence, pour le fanatisme religieux, pour le communautarisme, pour le radicalisme islamiste incompatible avec les valeurs de liberté de la société française. Si l’on n’est pas plus ferme et intransigeant face à ces dérives, nous souffrirons.
J’en ai assez d’écrire ces messages qui traduisent notre faillite. Assez de penser à ces familles détruites. »