Amendement concernant les pick-up

La Commission des Finances a adopté mon amendement visant à décaler d’une année l’augmentation de la fiscalité sur les Pick up, 4 portes, 4 places.

Les conséquences pour les Domaines Skiables et les activités agricoles, forestières ou pour les Communes en montagne et toute autre activité professionnelle dans ces territoires étaient extrêmement négatives.

L’idée est de se donner une année pour mettre en œuvre un dispositif qui ne punisse pas les territoires et les activités auxquelles l’Etat même a demandé d’avoir ce type de véhicules pour la sécurité du transport des professionnels, mais qui décourage les particuliers qui sont tentés d’acheter ces véhicules qui effectivement polluent davantage, en ville, pour des raisons de confort.

J’ai remercié la Majorité d’avoir su écouter le bon sens et la voix des territoires.

Visite de l’entreprise Terecoval à La Chambre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En tant que Conseillère Régionale, Co-Présidente du Comité de Développement Territoriale de Savoie (CDT) de l’Agence régionale Auvergne Rhône-Alpes Entreprises et Députée de la Savoie, j’ai visité les nouvelles installations de l’entreprise Terecoval, soutenues par le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Lire la suite

Des avancées en Commission des Finances

En Commission, les commissaires aux Finances ont voté comme convenu :

  • la suppression de la hausse de taxe sur les carburants, concernant les particuliers et automobilistes ;
  • la suppression de la hausse de fiscalité sur le gazole non routier (GNR), qui impactaient fortement les activités du BTP, des Domaines Skiables et des collectivités locales (avec des conséquences sur le coût des services et des investissements payés par les contribuables).

J’ai par ailleurs porté un amendement de report de l’impôt à la source dans le contexte actuel.

Projet de Loi sur la Justice

47680622_10156116948337549_3445878568255488000_n.jpg

00h45 : j’ai voté contre le Projet de Loi sur la justice, qui éloigne un peu plus le citoyen de la justice, avec un recours excessif au tout numérique, et qui met en péril à terme les tribunaux d’instance de la Savoie.

A 5 voix près (88 voix pour, 83 voix contre), l’Assemblée votait contre ce projet de loi, qui est donc très loin de satisfaire une majorité.