Le ministre de l’agriculture alerté sur les retards massifs de paiement des aides aux agriculteurs et la sous-budgétisation des besoins de l’agriculture

Alors que les agriculteurs souffrent déjà des effets négatifs des cours des marchés agricoles, des aléas climatiques et sanitaires sur leurs productions, de la surtransposition des normes européennes et des contraintes administratives qui alourdissent leurs charges non productives, ils doivent faire face à des retards massifs de versement des aides FEADER par l’Agence de Services et de Paiements (ASP), organisme sous l’autorité conjointe des ministères de l’agriculture et du travail. Cela aggrave considérablement leurs difficultés de trésoreries, déjà exsangues. Lire la suite

Débat d’orientation budgétaire

20170720 - Débat d'orientation budgétaireAujourd’hui Débat d’orientation budgétaire : les annonces sont faites, certaines sont positives, certaines sont négatives (selon le type de contribuables), mais l’équation sera difficile : diminuer le déficit tout en diminuant la fiscalité sur le travail et l’économie…

Augmenter en revanche la fiscalité pour les retraités, et pour celles et ceux qui roulent au diesel, diminuer les APL, etc.

Bref, il y a un effort dans les propositions pour que notre économie redémarre, c’est certain, mais pour l’heure, on a du mal à voir comment nous allons compenser les allègements, pour respecter nos engagements de diminution du déficit (la France et l’Espagne sont les seuls pays européens en qualification de déficit excessif, avec les conséquences que cela a sur notre dette et sur le paiement de ses intérêts, c’est-à-dire au final, sur le niveau des prélèvements et impôts).

Il est dit que nous allons devoir largement diminuer notre dépense publique pour satisfaire ces deux objectifs, ce qui est certain, mais on ne sait pas encore comment.

Réforme de l’assurance chômage ? Retraites ? Fonction publique… aucune annonce concrète pour le moment et pourtant la crédibilité de notre pays tiendra à la réalisation de ces deux objectifs.

Le Président de la République interpelé sur le chantier du Lyon-Turin

20170719 - Macron TDF (2)Aujourd’hui la Savoie et notre belle vallée de Maurienne étaient heureuses d’accueillir une superbe étape du tour, de même que le Président de la République, arrivé à Saint-Martin-d’Arc.

J’ai saisi cette opportunité de l’accueil républicain pour lui remettre en main propre un courrier sur le chantier du Lyon-Turin. Comme candidat à la présidentielle, il avait été le premier à affirmer son soutien à la nouvelle liaison ferroviaire. Nous avons besoin qu’il puisse le réaffirmer.

J’ai l’honnêteté de dire que j’ai rencontré un Président indéniablement à l’écoute et connaissant le dossier.

Présentation du Plan fruit du Conseil régional

20170718 - Visite Région Plan fruitVisite de terrain en Drôme, pour présenter le Plan fruit du Conseil régional à Loriol puis à Lorifruit, très belle coopérative.

8,5 millions d’euros de financement régional pour la filière, avec un triple objectif : rénover les vergers les plus anciens, investir pour améliorer les conditions de travail et la valeur ajoutée des exploitations, protéger les vergers face aux aléas climatiques.

Mais ce qui aiderait le plus les producteurs, c’est que les distributeurs cessent la course systématique aux prix les plus bas. Cette course aux prix tuera notre agriculture au bénéfice de l’agriculture intensive d’autres pays plus adaptés à ce mode de production, et dont les gens ne veulent pas en fait.

L’Espagne vend des pêches à 0,98cts pièce. Nos producteurs vendent à perte, car leur prix de vente minimum serait 1,30cts pièce.

Voilà tout est dit, consommateurs : privilégions nos produits régionaux !