Projet de loi d’Orientation des Mobilités : Emilie Bonnivard prend la parole pour les territoires de montagne

A l’occasion de l’ouverture des débats sur le projet de loi d’Orientation des Mobilités à l’Assemblée nationale, Emilie Bonnivard a défendu dans l’hémicycle la nécessité d’inscrire dans la loi la prise en compte des contraintes et particularités des transports et de la mobilité en territoire de montagne.

Retrouvez son intervention ci dessous ou en cliquant ici.

 

Emilie Bonnivard travaille à la simplification de la taxe de séjour avec le rapporteur du Budget

61684404_10156495338222549_5138815450678820864_n

Taxe de séjour : le 4 juin, Emilie Bonnivard s’est entretenu avec Joël Giraud, rapporteur du budget, sur les problématiques liées à la taxe de séjour, à l’Assemblée nationale dans le cadre d’une réunion de travail.

Après mes nombreuses auditions, la députée de la Savoie a constaté un besoin de simplification du dispositif, aujourd’hui complexe et source d’erreurs potentielles et ce, en dépit du principe de base qui était de retrouver une équité entre les professionnels hôteliers et les loueurs de meublés.

L’élue savoyarde a fait remonter au Rapporteur l’ensemble des difficultés exprimées par des particuliers, par des communes, par des gîtes et refuges, etc.

Emilie Bonnivard présente son nouveau rapport sur l’action extérieure de l’Etat en matière de Tourisme

Emilie Bonnivard, députée de la Savoie et conseillère régionale, publie son nouveau rapport n°1990 sur l’action extérieure de l’Etat en matière de Tourisme. Début juin, elle interrogeait Jean-Baptiste Lemoyne, ministre en charge du Tourisme, dans le cadre du « Printemps de l’évaluation » qui vise à contrôler la bonne exécution des politiques publiques.

La rapporteure spéciale du budget du Tourisme, a attiré l’attention du Gouvernement sur trois points :

  • L’absence d’un ministère gérant seul le portefeuille du Tourisme affecte la performance de l’action de l’Etat dans ce domaine. L’éclatement actuel des compétences est inadapté pour une bonne gestion du secteur
  • L’avenir d’Atout France, la structure publique qui assure la promotion de la France à l’étranger, se trouve menacée par un plan social à la suite d’une demande d’économies de plusieurs millions d’euros du Gouvernement
  • L’inexistence d’une structuration de l’offre touristique française et l’absence de l’utilisation du tourisme comme vecteur d’aménagement du territoire par le Gouvernement

Le ministre a rappelé l’importance du secteur touristique dans notre pays et concédé que la nomenclature budgétaire relative à ce sujet devrait être simplifiée. Il a cependant jugé peu utile de créer des programmes spécifiques de plusieurs dizaines de millions d’euros afin de soutenir le secteur.

Fin mai : Une forte présence en Savoie et à l’Assemblée

Fin mai, la députée de la Savoie était engagée tant sur le terrain que dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale afin d’entendre et de porter la voix de nos concitoyens devant le Gouvernement et la représentation nationale.

Le programme était chargé :

  • permanence mobile à Saint-Jeoire-Prieure, avec 5 rendez-vous sur des sujets très variés (retraites, filière STAPS à l’université, projet de réhabilitation énergétique de bâtiments de logements touristiques, etc.) ;
  • 90 ans d’Arkema à La Chambre, où un investissement de près de 5 millions d’euros est prévu pour améliorer la performance environnementale du site ;
  • participation à une réunion avec la Secretaire d’Etat Brune Poirson sur la présidence française de la Convention alpine, où l’élue savoyarde a pu évoquer l’absolue nécessité de parler avec nos collègues italiens, autrichiens et suisses de l’impact de la prédation sur le pastoralisme ;
  • Réunion d’échange avec le prochain directeur de l’Office national de la biodiversité.
  • Commission des finances où elle a pu évaluer avec la Cour des comptes, les atouts et risques des Sociétés d’économie mixte, notamment en matière d’aménagement du territoire ;
  • Réunion de travail avec les dirigeants de RDM Cascades à La Rochette.

Emilie Bonnivard s’exprime sur la rénovation des logements touristiques en zone de montagne

A l’occasion du 89e congrès de l’Association Nationale des Elus des territoires Touristiques (ANETT) qui se tenait à La Grande Motte les 15, 16 et 17 mai, Emilie Bonnivard a pu prendre la parole afin de faire part de son expertise sur les enjeux de la rénovation des logements touristiques en zone de montagne.

L’élue savoyarde propose la mise en place de dispositifs fiscaux incitatifs pour les propriétaires de logements touristiques puissent répondre aux demandes nouvelles des clients.

Retrouvez cette intervention en vidéo en cliquant ici.