Emilie Bonnivard soutien la proposition de loi visant à rétablir le pouvoir d’achat des Français

 

Le mercredi 27 mars, Emilie Bonnivard, députée de la Savoie, était présente à la commission des Finances de l’Assemblée nationale afin de soutenir la proposition de loi du Groupe Les Républicains visant à rétablir le pouvoir d’achat des français.

Le financement de ces mesures ambitieuses sera assuré par une baisse des excès de dépenses publiques et non par un nouvel accroissement de la dette.

Le Groupe Les Républicains propose une série de mesures simples et efficaces permettant de redonner rapidement du pouvoir d’achat aux Français les plus durement impactés ces dernières années. L’article 1 du projet de loi prévoit  une réindexation dès 2019 des pensions de retraite et des allocations familiales sur l’inflation, afin de rétablir un juste pouvoir d’achat des retraités et des familles. L’article 2 propose quant à lui de ré-indexer les aides au logement sur l’inflation. Les autres articles visent pour leur par à annuler la hausse de la CSG pour tous les retraités, rétablir les plafonds de quotient familial, baisser de 10% l’impôt sur le revenu des deux premières tranches pour alléger la pression disproportionnée sur les classes moyennes.

Les élus Les Républicains espèrent que cette proposition de loi sera considérée à sa juste valeur par la majorité et quelle ne sera pas balayée d’un revers de main, comme cela a été malheureusement trop souvent le cas ces derniers mois.

Au cours des débats, Emilie Bonnivard a pris la parole afin d’apporter son soutien à ces propositions nécessaires pour beaucoup de nos compatriotes.

Vous pouvez également retrouver cette intervention sur YouTube en cliquant ici.

Emilie Bonnivard interroge le Premier Ministre sur l’avenir d’Atout France

Au cours de la séance de Questions Au Gouvernement du mardi 26 mars, Emilie Bonnivard, députée de la Savoie, a fait part de ses vives préoccupations sur le devenir d’Atout France, au Premier Ministre. Il s’agit d’une structure qui assure la promotion du tourisme en France à l’international.

A l’heure où le déficit commercial national se dégrade, l’élue a voulu souligner l’importance de préserver le secteur du tourisme, l’un des rares où la balance commerciale est positive. L’image de notre pays a cependant été dégradée par les récentes manifestations violentes dont les images ont fait le tour du monde.

Dans ce contexte, Emilie Bonnivard a souligné la nécessité de conserver les moyens accordés à Atout France, alors que s’annonce un plan social d’ampleur dans cette agence de développement touristique de la France. L’Etat a considérablement abaissé son soutien financier à cette structure, mais le Secrétaire d’Etat botte en touche et ne répond pas sur le fond de la question posée par la députée.

Emilie Bonnivard est l’une des élus les plus engagés sur la question du Tourisme, elle suivra de très près les prochains développements concernant la situation d’Atout France.

Vous pouvez également retrouver cette intervention sur YouTube en cliquant ici.

Députée : un travail quotidien… même le week-end!

Emilie Bonnivard, députée de la Savoie et conseillère régionale, inaugurait le week-end dernier le nouveau restaurant scolaire de Chamoux-sur Gelon, qui accueille les enfants de 5 communes différentes. Ce projet a notamment bénéficié d’un soutien régional pour sa réalisation. Elle a par la suite inauguré la retenue collinaire de sécurisation de l’enneigement de Saint-Francois-Longchamp, ayant également bénéficié d’un accompagnement régional.

Après avoir participé au Championnat de France de ski des pompiers à Valloire, elle s’est rendue à La Toussuire pour assister à la présentation de la saison de William Turnes. Sa journée s’est achevée par une participation au repas dansant de l’association de Hand-ball de Chamoux-sur-Gelon, aux côtés de bénévoles dont elle a pu apprécier l’engagement.

La journée de dimanche a quant à elle été l’occasion de traiter un nombre consistant de courriers et d’e-mails afin de faire avancer un maximum les dossiers sur lesquels elle est engagée.

Le début de semaine a commencé par une permanence parlementaire – évènement régulier organisé par l’élue de Savoie – qui permet aux citoyens qui le souhaitent de la rencontrer pour échanger sur les sujets qui les concernent. Après une réunion de préparation du séminaire « Territoire d’industrie » (un nouveau dispositif co-piloté par la Région et l’Etat venant en aide aux entreprises de territoires dont fait partie la Maurienne), Emilie Bonnivard est partie à Paris où elle a poursuivi son travail parlementaire sur le projet de loi Santé.

 

Reportage de LCP sur Emilie Bonnivard

Capture

La Chaîne Parlementaire (LCP) a suivi Emilie Bonnivard, députée de la Savoie pendant deux jours au cœur de sa circonscription.

Ce numéro du magazine « Circo » met en lumière le travail de terrain mené sans relâche par la députée. Soutien majeur du projet Lyon-Turin Ferroviaire, elle se penche aussi sur les problématiques liées à l’emploi et au tourisme, ainsi que sur les grands projets d’aménagement de la montagne, etc.

Une immersion dans le quotidien d’une élue particulièrement dévouée et lucide sur les enjeux présents et à venir de son territoire.

Regardez l’édition de « Circo » consacrée à Emilie Bonnivard en cliquant ici.

Emilie Bonnivard intervient à l’Assemblée nationale sur le projet de loi Santé

Emilie Bonnivard, députée de la Savoie, a déposé 21 amendements dans le cadre du projet de loi Santé.

Elle a ainsi souhaité promouvoir une formation des étudiants en médecine davantage prodiguée par des généralistes, afin de donner aux jeunes l’envie de s’orienter vers la médecine générale. En effet, seuls 15% des étudiants en médecine se dirigent vers ce parcours, alors que les zones rurales manquent cruellement de médecins. Il est donc primordial que les futurs professionnels de santé ne s’orientent pas exclusivement vers la médecine hospitalière spécialisée.

Retrouvez son intervention à l’Assemblée nationale à ce sujet en cliquant ici.

La députée de la Savoie a également déposé d’autres amendements afin que les besoins des zones touristiques en termes de professionnels et de matériel de santé, soient davantage pris en considération. Les afflux saisonniers de population doivent pouvoir être gérés de manière adéquate et ne doivent pas porter préjudice aux soins prodigués à la population permanente de ces territoires.